Le Quartet

Au cours des dernières années, le Elina Duni Quartet a évolué dans le sens de toujours plus de cohésion organique et de diversité d’approches artistiques. Les musiciens semblent littéralement pénétrer à l’intérieur des textes.
«Nous nous sommes concentrés sur l’énergie dont cette poésie a besoin en essayant de traduire son essence à travers notre musique. Pour moi toute musique improvisée relève de l’esprit du jazz. Nous ne nous sentons jamais obligés de jouer une chanson deux fois de la même manière.»

Colin Vallon, qui a souvent cité des chanteurs parmi ses influences les plus décisives, semble ici faire sonner son piano comme une seconde voix répondant à celle de la chanteuse. Le contrebassiste Patrice Moret, laisse entrevoir dans ces plages toute son intelligence musicale dans sa façon de choisir les notes et démontre l’étendue de sa sensibilité dans son entente quasi télépathique avec le batteur Norbert Pfammatter. Duni a parfaitement conscience de la qualité de sa formation et reconnaît aisément que la magie de la musique réside en grande partie dans l’interaction dont font montre les membres de l’orchestre.

“Je n’ai jamais voulu être une chanteuse accompagnée par un trio. Depuis le début je donne beaucoup de place aux musiciens pour qu’ils s’expriment, improvisent et j’ expérimente aussi avec ma voix. Je ne suis qu’une instrumentiste parmi les autres. Au fil du temps nous avons acquis une compréhension mutuelle qui nous permet d’aller partout où nous le désirons…“